Le Subutex

« La buprénorphine haut dosage (Subutex) est un substitut de synthèse aux opiacés ; elle supprime la plupart des symptômes liés au sevrage de l’héroïne et n’a pas, ou peu, d’effet psychotrope. Ce type de traitement permet de rompre avec le « milieu de la drogue » en remplaçant l’héroïne par le substitut puis en diminuant progressivement les doses sous surveillance médicale jusqu’à arrêt total. »

La buprénorphine

La buprénorphine (DCI) est un médicament, agoniste partiel des opioïdes et antagoniste des récepteurs des opioïdes. Surnommée par les anglophones bupe, le médicament a d’abord été produit comme analgésique dans les années 1980. Cette substance est réglementée. Il a secondairement été utilisé pour le traitement substitutif de la dépendance aux opiacés

Cette diminution progressive n’est d’ailleurs pas une fin en soi ni forcément souhaitable (exemple des patients présentant une comorbidité, par exemple un double diagnostic : trouble addictif + pathologie psychiatrique) ; pour certaines personnes, la substitution est de durée indéfinie, voire à vie. Les limites de ce traitement se rencontrent principalement dans les cas de longues addictions avec injections, on utilise alors la méthadone qui permet rarement un arrêt définitif mais évite les risques sanitaires liés à la consommation d’un produit illicite.

Formes pharmaceutiques du Subutex

La buprénorphine existe sous forme de comprimé sublingual, qu’il faut laisser fondre sous la langue. Il existe quatre dosages : 0,2 mg (Temgesic utilisé comme antalgique) 0,4, 2 et 8 mg (Subutex utilisé comme traitement substitutif aux opiacés). La buprénorphine existe également en association avec la naloxone (antagoniste opiacé) sous le nom de Suboxone, utilisée comme traitement substitutif aux opiacés. Il existe deux dosages : 2mg/0,5mg et 8mg/2mg. (La Suboxone n’est pas encore fort utilisée car son association avec la naloxone ne semblerait pas encore bien connue)[interprétation personnelle]. La buprénorphine existe depuis 2005 en générique. En 2008, de nouveaux dosages du médicament générique à 1, 4 et 6 mg sont venus enrichir la gamme thérapeutique.

Publicités
Be the first to start a conversation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s